L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Ven. 13 juil. 2018 - l'AMF lance une alerte sur la société Agronomix et sa filiale Agronomix France

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des marchès  financiers (AMF) vient d'attirer l'attention du public sur les activités du groupe Agronomix et de sa filiale Agronomix France exercées sur le territoire français. Ce groupe, précise l'AMF, via sa filiale Agronomix Ffance dont le bureau est à Paris, propose aux investisseurs en France de financer des activités agricoles en Côte d'Ivoire pour, par exemple, un retour sur investissement de plus de 200% au bout de 6 mois et 2 semaines.

L'AMF indique que ni la groupe, ni sa filiale ne bénéficient d'une autorisation pour exercer une activité régulée par l'AMF sur le territoire français. L'AMF recommande donc aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations du groupe et de sa filiale et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit.

 

Télécharger le document

Jeu. 12 juil. 2018 - L'AMF présente un panorama assez optimiste des marchés financiers dans son cartographie 2018

Partagez
Noter cette article :

L’AMF vient de publier sa cartographie 2018 qui constitue un panorama de l’évolution sur un an des risques liés à l’actualité économique, financière et réglementaire. Elle analyse le financement de l’économie, les marchés ainsi que l’épargne des ménages et la gestion collective.

L’environnement macro-financier semble rassurant, estime l’autorité de surveillance, avec une croissance qui a connu sa plus forte progression depuis la crise de 2007. La valorisation sur les marchés se situe ainsi à des niveaux élevés, avec une volatilité basse et des recors historiques ont à nouveau été battus sur les marchés actions américains, note l’AMF. De même, les marchés primaires ont fait preuve de dynamisme et d’innovation avec l’essor de financements alternatifs comme les ICO, même si ces derniers sont aussi l’objet de pratiques abusives. Les émissions de dette privées ont également atteint des records en 2017. La gestion d’actifs a connu également au plus haut historique, que ce soit globalement au niveau mondial (2517 milliards de $) ou en France pour les fonds actions, obligataires et diversifiés. Toutefois, souligne l’AMF,

Une correction du prix des actifs constitue toujours le premier risque pour les marchés financiers, compte tenu du fait que les niveaux de valorisation semblent objectivement élevés à la fois en perspective historique, mais aussi au regard des fondamentaux selon toute une batterie d’indicateurs, à commencer par les marchés actions américains. Or, juge l’AMF, toute correction sur ce segment se propagerait très vraisemblablement au reste des marchés actions.

Par ailleurs, face à des endettements records, la remontée des taux d’intérêt constitue de second risque identifié alors que les politiques monétaires divergent des deux côtés de l’Atlantique

Télécharger le document

Mar. 10 juil. 2018 - L'ACPR et l'AMF publient une liste de sites non autorisés proposant des investissements sur des produits dérivés avec un sous-jacent constitué de crypto-monnaies

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) viennent de lettre en garde le public contre les activités d’une série d’acteurs qui proposent, en France, sans y être autorisés, par la voie de leur site internet, des services d’investissement portant sur des produits dérivés dont le sous-jacent est constitué de crypto-actifs.

Les produits dérivés sur crypto-actifs peuvent être juridiquement qualifiés de contrats financiers, avait estimé l’AMF dans un avis en date du 22 février 2018. Sur cette base, l’AMF et l’ACPR ont donc décidé de publier une liste commune des sites internet identifiés qui proposent, sans y être autorisés, des produits dérivés sur crypto-actifs. La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements sur les produits dérivés sur crypto-actifs est disponible sur le site internet de l’AMF (rubrique : Espace épargnants > Protéger son épargne > Listes noires) et sur le site internet Assurance Banque Epargne Info Service – ABE IS (rubrique : Vos démarches > Se protéger contre les arnaques > Les listes noires des sites internet et entités non autorisés).

Par ailleurs, rappelle l’AMF, L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), à compter du 1er août 2018, restreint temporairement la commercialisation, la distribution ou la vente  de CFD aux clients de détail dans l’UE, y compris les CFD sur crypto-actifs, dans des conditions exposées dans sa décision du 2018/796 du 22 mai 2018.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Dim. 08 juil. 2018 - L'Insee constate une sensible reprise de la valeur ajoutée des services marchands en 2017

Partagez
Noter cette article :

Selon la dernière enquête de l'Insee sur les services marchands en 2017, la valeur ajoutée des services marchands non financiers a augmenté de 3,7% en volume, après +2,4% en 2016. Cette progression est la plus  élevée depuis 2006.

Le demande des entreprises et des administrations, achats courants ou investissements, s'accroît très vigoureusement (+4,3%) après +2,6% en 2016). La consommation des ménages en services résiste bien (+2% après +1,7%), contrairement à celle en biens. La production de services spécialisés, scientifiques et techniques, de services informatiques et de traitement de données est particulièreet tonique. 

l'hébergément-restauration et les activités immobilières gagent également de la vigueur. Dans ce contexte favorable,l'emploi dans les services accèlère (+3,1% après +2,2%), tiré par l'intérim, note l'Insee. 

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 05 juil. 2018 - La dernière Lettre sur l'Observatoire de l'épargne de l'AMF confirme un certain retour des Français vers les actions

Partagez
Noter cette article :

La dernière Lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’Autorité des marchés financiers (AMF) présente une enquête réalisée par Kantar TNS qui montre que le nombre d’investisseurs déclarant détenir des actions, en direct ou via des fonds d’actions, est en hausse, confirmant ainsi la tendance observée depuis deux ans. .

Le taux déclaré de détention d’actions en direct est égal à 7,5% en 2018, confirmant  le chiffre de 2017 (7,6%) qui marquait un net rebond par rapport à 2016 (6,2%). Parallèlement, le taux de détention de parts de placements collectifs investis en actions ne diminue plus. Il est égal à 2,7% en 2018 (2,5% en 2016).  Au total, le nombre d’investisseurs en actions (en direct ou via un fonds d’actions) est reparti à la hausse : il s’est établi à 8,8% en mars 2018 après avoir atteint en 2016 son plus bas niveau (7,6%) depuis 2008, année du début de l’enquête.

L’enquête fait également ressortir que les épargnants préfèrent gérer eux-mêmes leurs placements, soit 59% des Français. Seuls 5% préfèrent déléguer la gestion de leur épargne à un professionnel et 36% préfèrent gérer eux-mêmes tout en faisant occasionnellement appel à un professionnel. Il en résulte donc, souligne l'AMF, que 57% des français utilisent les conseils ou les services de leur banque, pour choisir et souscrire leurs placements, et  27%  les conseils de leur assureur. A noter que 16% déclarent consulter des avis sur internet.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 27 juin 2018 - L'AMF précise les conditions d'exercice des droits de vote par les sociétés de gestion

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des marchés financiers (AMF) vient d'apporter des précisions sur les conditions s'exercice des droits de vote par les sociétés de gestion.

La position recommandation DOC-2005-19 précise notamment:

-les modalités de mise à disposition des investisseurs de de l'information relative à sa politique de vote et sa mise en oeuvre,

-le contenu de l'information sur le taux de participation aux assemblées générales des émetteurs,  

-les modalités de trasmission de l'information concernant les votes émis sur chaque résolution par la société de gestion,

-l'exercice des droits de vote attachés aux titre détenus par les fonds de capital investissement, les fonds professionnels spécialisés et les fonds professionnels de capital investissement. 

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 26 juin 2018 - L'AMF vient d'appliquer les nouvelles dispositions de son règlement au fonctionnement de son système organisé de négociation

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de faire savoir que compte tenu de son règlement général, en vigueur à compter du 3 janvier 2018, notamment les articles 531-7 et suivants ; et  compte tenu de  la demande de TSAF OTC, elle a donc décidé :

-D’approuver les règles de fonctionnement du système organisé de négociation « TSAF OTC-OTF », telles qu’annexées   à la présente décision. Celles-ci  sont entrées  en vigueur à la date du 12 juin 2018.

-Cette présente décisions sera notifiée à TSAF OTC et publiée sur le site internet de l’AMF.

Rappelons que TSAF et TSAF OTC sont deux filiales françaises de Compagnie Financière Tradition, actives depuis de nombreuses années sur la plus part des  compartiments de marché, pour le compte de clients institutionnels.  La CFT figure parmi les leaders mondiaux du secteur des IBD – Inter Dealer Broker.  

 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juin 2018 - Tracfin publie son rapport 2017 qui constate une forte progression des informations reçues

Partagez
Noter cette article :

Tracfin,  l’organisme gouvernemental de  lutte contre la blanchiment d’argent et le financement du terrorisme,   vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2017. Tracfin a reçu et analysé 71070 informations, soit +10% en un  an et +57% en deux ans et près de + 160% en cinq ans.  Près de 96% des informations reçues par Tracfin, précise le rapport, émanent des professionnels déclarants.

L’accroissement soutenu de Tracfin ces dernières années, note le rapport, s’explique notamment par l’évolution des missions confiées au service. Sous l’effet de sensibilisation de Tracfin et de l’action des superviseurs, les professionnels assujettis sont de plus en plus  impliqués dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme et la culture de conformité se développe peu à peu chez presque tous les déclarants. La participation des professionnels déclarants du secteur financier, précise Tracfin, représente 93% du nombre de déclarations reçues en 2017.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juin 2018 - France Stratégie fait des propositions afin de mieux réguler la blockchain

Partagez
Noter cette article :

France Stratégie, le groupe d’économistes attaché au Premier ministre, vient de publier une étude, dans laquelle, il prône le soutien de l’innovation et de la formation de la blockchain, tout en permettant une régulation des crypto monnaies. La technologie des chaînes de blocs, rappelle France Stratégie, permet de stocker l’information, de la préserver sans modification, d’y accéder et  d’intégrer de nouvelles informations qui deviennent infalsifiables.

Les atouts d’une telle innovation sont prometteurs, note France Stratégie. Techniquement, commente-t-elle, elle pourrait offrir une solution aux fragilités des systèmes centralisés. Economiquement, elle devrait permettre d’augmenter la productivité en limitant les intermédiaires et en automatisant les transactions. Institutionnellement, poursuit France Stratégie, elle est une réponse à la défiance dont souffrent les institutions politiques et économiques, avec à la clé une fluidification des relations économiques et sociales. Les applications potentielles sont nombreuses: de la traçabilité des médicaments ou des produits alimentaires à la sécurisation de votes en ligne, en passant par la gestion des contrats qu seraient exécutés de façon automatique.

En conséquence, commente France Stratégie, pour faire coexister innovation et sécurité, il convient de mettre en place des régulations qui soient raisonnablement attractives pour les investisseurs et les entrepreneurs, mais aussi suffisamment strictes pour contrôler et éliminer les usages frauduleux, protéger l’ordre public et le consommateur épargnant.

Pour atteindre ces buts, France Stratégie met en avant sept propositions :  

- Promouvoir des travaux de recherche et développement en misant sur l’interdisciplinarité.

- Inciter au développement de formations approfondies et favoriser l’appropriation du sujet.

- Établir les régulations de base pour favoriser l’innovation tout en préservant l’ordre public.

- Contribuer au financement des projets d’infrastructure logicielle

- Soutenir des secteurs correspondant à des domaines excellence ou d’intérêt stratégique en France

- Tester, expertiser, former et s’équiper au sein des pouvoirs publics

- Répondre aux défis auxquels se heurte aujourd’hui l’internet de la valeur, ce qui suppose une monnaie numérique suffisamment stable pour servir de contrepartie aux transactions

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : France Stratégie

Mar. 19 juin 2018 - Selon les statistiques de l'Insee pour mai 2018, le coût des matières premières a fortement progressé

Partagez
Noter cette article :

Selon les dernières statistiques de l’Insee, en mai 2018, le prix du pétrole en euros accélère de nouveau (+10,9 % après +9,8 % en avril). Les prix en euro du baril de la mer du Nord (Brent) a progressé de nouveau de 10,9% après 9,8%, à 65$ en moyenne par baril. Cette hausse est moins marquée en dollars (+6,8 % après +9,0 %), l'euro s'étant déprécié en mai, note l’Insee.

Les prix en euros des autres matières premières importées accélèrent également (+5,5 % après +0,3 %) tant du fait des matières alimentaires (+5,7 % après +0,1 %) que des matières industrielles (+5,4 % après +0,6 %).

Les prix des matières premières minérales accélèrent (+4,5 % après +0,2 %), principalement du fait des métaux non ferreux (+4,6 % après +4,5 %), mais aussi des métaux ferreux dont les prix se redressent (+4,8 % après −5,9 %). Les prix des métaux précieux accélèrent également (+2,1 % après +1,0 %)

Enfin,  précise l’Insee, les prix  des matières premières agro-industrielles augmentent nettement (+9,2 % après +2,2 %), de nouveau du fait des bois sciés de conifères (+18,1 % après +5,6 %) et de la pâte à papier (+7,4 % après +3,0 %). Les prix des fibres naturelles accélèrent fortement (+8,0 % après +0,4 %), et celui du caoutchouc naturel se redresse (+8,0 % après −3,8).

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Brent

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :