L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 12 nov. 2020
Auteur: DB
Noter cette article :
finma.png

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) entend  fournir un aperçu des risques les plus importants à l’heure actuelle, de son point de vue, pour les assujettis et décrire les priorités qui en découlent pour son activité de surveillance. Durant cette année marquée par le coronavirus, la FINMA a identifié sept risques principaux. Nouveauté dans la liste de la FINMA : le risque de défauts de paiement ou de corrections sur les prêts aux entreprises et emprunts d’entreprises à l’étranger.

Il est clair que l’année 2020 fut avant tout marquée par la pandémie de COVID-19. Ainsi, les turbulences récurrentes observées sur le marché à cause de la COVID-19 et le recul de liquidité qui en découle représentent un risque significatif à court terme pour les établissements financiers, souligne l’autorité helvétique.  En outre, la pandémie a parfois aggravé des risques existants. En 2020, la FINMA a identifié sept risques principaux, soit un de plus qu’en 2019.

 Le risque de défauts de paiement ou de corrections sur les prêts aux entreprises et emprunts d’entreprises à l’étranger vient ainsi rejoindre la liste des principaux risques identifiés par la FINMA. De tels défauts de paiement sont devenus plus vraisemblables, car les mesures de politique sanitaire entraînent des baisses parfois massives du chiffre d’affaires et des bénéfices de nombreuses entreprises, une récession mondiale menaçant. Les thèmes considérés comme risques principaux en 2019 restent, du point de vue de la FINMA, centraux pour les assujettis et la place financière suisse : •                faiblesse persistante des taux d’intérêt (en hausse) ;

•             correction sur les marchés immobilier et hypothécaire (en hausse) ;

•             abandon non ordonné des taux de référence LIBOR (en baisse) ;

•             cyberattaques (en hausse) ;

•             blanchiment d’argent (stable) ;

•             accès difficile aux marchés étrangers (stable).

Télécharger le document

Lien de secours