L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 27 mai 2013
Auteur: Y B
Noter cette article :
SEC.jpg

La Securities and Exchange Commission, l'Autorité de marché des États-Unis, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce qu'elle accuse un trader de Dallas de "front running", technique consistant à réaliser ses propres opérations avant l'exécution de transactions de bloc pour les clients de son cabinet et donc en conséquence faire augmenter le prix de l'action.

Selon la plainte de la SEC, Daniel Bergin, un trader d'actions travaillant pour Cushing MLP Asset Management, aurait secrètement exécuté des centaines d'ordres à travers les comptes de sa femme dans une pratique connue sous le front running.

L'accusé aurait réussi à réaliser au moins 520 000 dollars de profits illicites en achetant régulièrement des titres dans les comptes de son épouse plus tôt le même jour puis aurait passé des commandes beaucoup plus importantes pour les mêmes titres pour le compte de clients du cabinet plus tard dans la journée.

Daniel Bergin aurait caché son commerce lucratif en omettant de divulguer les comptes de son épouse pour l'entreprise et d'éviter les pré-dédouanement de ses opérations dans ces comptes. Bergin a également tenté de cacher des comptes de sa femme à la SEC.

Résumé :

The Securities and Exchange Commission today announced fraud charges and an asset freeze against a trader at a Dallas-based investment advisory firm who improperly profited by placing his own trades before executing large block trades for firm clients that had strong potential to increase the stock's price.

The SEC alleges that Daniel Bergin, a senior equity trader at Cushing MLP Asset Management, secretly executed hundreds of trades through his wife's accounts in a practice known as front running. Bergin illicitly profited by at least $520,000 by routinely purchasing securities in his wife's accounts earlier the same day he placed much larger orders for the same securities on behalf of firm clients. Bergin concealed his lucrative trading by failing to disclose his wife's accounts to the firm and avoiding pre-clearance of his trades in those accounts. Bergin also attempted to hide his wife's accounts from SEC examiners.

Télécharger le document

Lien de secours